Formation en acupuncture et techniques japonaises

Home Formation en acupuncture et techniques japonaises

Lieu et dates

6 séminaires sur l’année 2018-2019, à Paris :

  • 29-30 septembre 2018
  • 3-4 novembre 2018
  • 8-9 décembre 2018
  • 2-3 février 2019
  • 9-10 mars 2019
  • 11-12 mai 2019

Inscription

Téléchargez les trois documents suivants et faites-les parvenir remplis à l’association.

Contact:

Association TI France
Mail: therapie.imagetique.france@gmail.com
Site: www.ti-france.com

Une formation complètement inédite en France !

Parmi les différentes traditions d’acupuncture connues en Occident, c’est celle de Chine qui est la plus représentée et la mieux implantée. Il existe pourtant l’acupuncture taiwanaise, coréenne, japonaise…qui sont de véritables mines d’or de connaissances et techniques efficaces, et qui commencent à intéresser les praticiens. L’acupuncture japonaise en l’occurrence, était présente en France dans les années 1940-50 mais n’a pas pu faire face à l’école chinoise, plus « acceptable » aux yeux occidentaux après son mouvement de rapprochement vers la science médicale. Elle gagne cependant à être connue et l’engouement grandissant qui lui est porté reflète clairement tout ce qu’elle a à nous offrir !

Une équipe formée des plus grands spécialistes de ce domaine !

5 professeurs : 2 spécialistes brésiliens et 3 grands maîtres japonais
3 séminaires préparatoires, 3 séminaires spécialisés
Les professeurs Daniel Luz et Acácio Cabral prépareront les étudiants durant les 3 premiers séminaires pour les préparer à recevoir l’enseignement de 3 grands maîtres de renom – Kuwahara Takayuki Koei, Miyawaki Kazuto et Junko Shuto – à travers les différentes techniques et les multiples outils qu’offre la tradition japonaise.
Les cours seront donnés en français.

Des connaissances et des outils à l’efficacité redoutable !

Au Japon, un patient ayant eu mal durant une séance ou n’obtenant pas d’amélioration immédiate de ses symptômes ne reviendra pas voir le praticien. Celui-ci est donc obligé d’être efficace en même temps que délicat. C’est tout l’intérêt des nombreux instruments de l’arsenal thérapeutique propre à l’acupuncture japonaise : teishin, enshin, zanshin, butterknife…de toutes tailles et métaux ! Chacun a son caractère, son usage, sa spécialité.Les cours seront donnés en français.

Un véritable art du soin

L’acupuncture, au Japon, s’est développée de façon particulière par rapport à son homologue chinoise : dès l’époque d’Edo (1600-1868), cette profession était presque exclusivement réservée aux malvoyants, et cette tradition a perduré jusqu’à la fin des années 1920. Grâce à l’extrême sensibilité de ces nombreuses générations de praticiens, une immense richesse de techniques manuelles de diagnostic, de manipulation d’aiguilles et de moxa et d’utilisation d’autres matériaux et instruments a été développée. Des exercices d’un raffinement technique, d’une sensibilité et d’un développement tactile hors norme, une localisation précise, une poncture indolore et la douce sensation de l’arrivée du ki (qi) sont les caractéristiques de cet héritage.

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

A qui s’adresse cette formation ?

La FATJ s’adresse à des étudiants ayant déjà une base théorique solide en médecine chinoise. Elle a pour but de former aux différentes techniques propres à la médecine japonaise afin que les étudiants soient capables de suivre sans peine l’enseignement des grands maîtres.

Pour des raisons pédagogiques et de confort de cours, le nombre d’élèves sera limité à 50.

Comment se déroule cette formation ?

  • La première partie, de trois séminaires, servira à couvrir confortablement les techniques fondamentales et l’approche théorique de cette discipline très hétérogène ; les professeurs seront Daniel Luz et Acácio Cabral (voir plus bas). Le but est de préparer les étudiants à maîtriser les différents outils et techniques, qui peuvent être utilisées dès le lendemain en cabinet, et les préparera également à être à l’aise dans la suite.
  • La deuxième partie, également de trois séminaires, se fera directement avec les principaux maîtres des plus importantes écoles japonaises de l’actualité. Il s’agit des auteurs des principaux livres d’acupuncture japonaise en langues occidentales, des enseignants universellement reconnus dans leur domaine comme étant les grands noms, et dont certains sont difficiles d’accès même dans leur pays d’origine. Chaque maître viendra présenter la méthode dont il est spécialiste, et sera assisté de Daniel Luz et Acácio Cabral pour un encadrement optimal des étudiants.

UN FORMAT INÉDIT

La FATJ propose un projet ambitieux à plus d’un titre :

  • Outre le désir de faire renaître l’acupuncture et les techniques japonaises en France, elle offre l’incroyable opportunité de travailler directement avec d’immenses personnalités de cette tradition. Leur renommée est considérable au Japon et dans les cercles de médecine japonaise à l’étranger. Certains grands maîtres, assez vieux, ne voyagent quasiment plus mais ont été suffisamment séduits par le projet pour souhaiter en faire partie, il s’agit évidemment d’une chance à ne pas manquer !
  • Non seulement les étudiants auront le privilège d’apprendre directement auprès de ces vénérables personnes, mais ils auront été solidement préparés durant les 3 premières sessions afin de connaître et maîtriser les différentes méthodes de cet art. Ainsi le groupe pourra entrer directement dans le vif du sujet durant chaque séminaire, sans être ralenti par les détails techniques de base, et l’enseignement n’en sera que mieux assimilé, pour être utilisé immédiatement en cabinet !
  • Cette formation se fera “à la japonaise” avec un minimum de trois intervenants à chaque session pour démontrer et assister à l’entraînement des techniques pratiques. Des ressources vidéo seront également employées sur grand écran pour un confort maximal de la classe.
  • En outre, un forum privé permettra aux étudiants d’échanger entre eux dès le début de la formation, afin de renforcer la cohésion du groupe et de permettre les discussions qui arrivent immanquablement lors de la relecture d’un cours chez soi, mais aussi pour partager leurs expériences.
  • Cette formation souhaite poser des jalons solides pour la médecine japonaise en France : elle sera amenée à se répéter dans le futur, avec d’autres grands maîtres, de sorte que tous les grands noms du Japon aient l’opportunité d’être représentés dans la formation en France !

PROGRAMME DE LA PREMIÈRE PARTIE

  • 29 – 30 septembre 2018

  • 3 – 4 novembre 2018

  • 8 – 9 décembre 2018

Ces trois séminaires seront variés pour ne pas créer de fatigue intellectuelle, et couvriront comme domaines principaux :

L’ACUPUNCTURE

  • Histoire de la médecine chinoise au Japon ; l’école keiraku chiryo
  • Techniques de manipulation d’aiguille et du shinkan (tube)
  • Présentation des outils propres à l’acupuncture japonaise : teishin et autres
  • Techniques palpatoires de localisation des points
  • Fukushin (examen abdominal) du keiraku chiryo
  • Techniques d’aiguilletage non-douloureux
  • Techniques de supplémentation, drainage, et “ni supplémentation-ni drainage”
  • Traitement-racine de l’école Hari
  • Les 4 types de points, comment les identifier et les traiter

LE MOXA (OKYU)

  • Introduction aux différents types de moxibustion japonaise
  • Moxibustion directe
  • Moxibustion de l’école Sawada
  • Moxibustion avec sel
  • Protocole de moxibustion pour la santé

LE MASSAGE (ANMA)

  • Histoire du anma
  • Clinique du anma
  • Technique de protocole pour le corps
  • Technique de protocole pour les pieds (zokushindo)
  • Technique de protocole pour cou et le visage (kobido)

PROGRAMME DE LA DEUXIÈME PARTIE

  • 2 – 3 février 2019

  • 9 – 10 mars 2019

  • 11 – 12 mai 2019

4e séminaire : avec maître Kuwahara Takayuki Koei

  • Introduction à l’ensemble du système Hari
  • Trois étapes pour déterminer le SHO du patient (modèle de déséquilibre) et élaborer une stratégie de traitement adéquate
  • Reconnaître la qualité de base du pouls et faire un diagnostic par ses impulsions
  • Trouver les “points vivants”
  • Oshide/Sashide, positionnement à droite et à gauche du patient
  • Pratique de la technique d’aiguille de base et méthodes de rétroaction du Qi
  • Hari et Kototama

5e séminaire : avec maître Miyawaki Kazuto

  • Introduction à sa technique de soin par les Vaisseaux Merveilleux
  • Localisation de leurs points
  • Fukushin spécifique à cette méthode
  • Usage des pastilles de cuivre et zinc
  • Utilisation du Teishin et du moxa

6e séminaire : avec maître Junko Shuto

  • Introduction au Daishi shonihari (traitement des enfants) le système familial dont son père, maître Tanioka Masanori, est l’expert incontesté.
  • L’accent sera mis sur la fluidité du traitement, les interactions patient-praticien-parent et l’utilisation d’outils spécifiques de traitement pour les symptômes pédiatriques courants.

 

TARIFS

350€ par séminaire, soit 2100€ pour l’année (6 séminaires)

+ 20€ d’adhésion à l’association TI France
+ matériel à l’achat , voir ci-dessous

Les modalités de paiement figurent sur le bulletin d’inscription

MATÉRIEL

Pour participer à la FATJ, il est indispensable de s’équiper dès le début d’année. L’association TI France prend en charge une partie du matériel : 5 aiguilles Maeda en argent, 5 aiguilles Seirin JBC (sans pointe, vendues exclusivement au Japon), ainsi que 5g de moxa pur japonais de haute qualité et un tube de shiunko seront offerts aux étudiants.

 

Pour le reste, l’association se chargera de faire les commandes groupées, assurant aux étudiants un tarif optimal. Vous n’avez plus qu’à choisir entre le pack complet (qui comprend les outils de base qui serviront spécifiquement à la formation) ou la vente au détail, si vous possédez déjà certains outils.

Pack complet = 165€

  • 1 Teishin argent 940
  • 1 Teishin cuivre
  • 1 Butterknife argent 940
  • 1 Butterknife cuivre

Vente au détail

  • Teishin argent = 55€
  • Teishin cuivre = 35€
  • Butterknife argent = 50€
  • Butterknife cuivre = 25€

Maître Miyawaki (séminaire 4) et maître Junko (séminaire 6) utilisent leurs propres outils spécialisés, qu’ils vendront lors de leurs sessions respectives, il faudra compter 80€ en tout.

L’ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE

SUZUKI ACACIO CABRAL, LAC.

(Rio de Janeiro, Brésil)

Acácio-sensei est un des Occidentaux les plus versés dans la médecine japonaise. Il a commencé ses études en 1977 et obtenu son diplôme à l’Université SAMRA de médecine orientale en Californie. En 1984 il rencontre son premier professeur de japonais en Amérique, Miki Shima Sensei, qui lui présente ensuite Kiiko Matsumoto et d’autres professeurs fameux tels que Ikeda Masakazu, Junji Mitsutani, Miriam Lee, Esther C. Su (Acupuncture tung) et Richard Tan (méthode Balance), auprès desquels il fait diverses formations.

Il étude l’acupuncture du YiJing avec Maître Chen Zhao (Yi Jing Acupuncture) et la pulsologie avec Jimmy Chang, et le style Tung avec Dr Wei-Chieh Young. Sa formation en massage comprend son apprentissage avec Shogo Mochizuki (AnMa, Zoku Shin Dō, Ko bi Dō et Seitai) et aussi le style On Mo Sun Gua avec Maître Akaio au Brésil.

En 2010 il commence à étudier le système Hari avec Kazuto et Yukari Miyawaki et Tanioka Masanori ; également le style Keiraku sous une optique de spiritualité avec Mori Michiyo ; le Fuku Ki Shin Shindan Jutsu (diagnostic abdominal par le qi) avec Genan Kuzuno ; la technique de teishin avec Yukio Kuroyama ; le style Acupuncture Qigong avec Masahiro Kurita et le Toyo Hari avec Makoto Yoshino et Takayuki Koei Kuwahara.

 

Vivant et pratiquant au Brésil, il se rend au Japon au moins deux fois par an pour rencontrer et se perfectionner avec ces grands maîtres.

DANIEL LUZ

(Teresópolis, Brésil)

Daniel a commencé ses études de qigong et taiji quan en 1982. Il n’a jamais quitté la pratique depuis 36 ans, ayant gagné plusieurs prix dans des compétitions de démonstration en taiji, épée et tuishou tels que champion de l’État de Rio, Brésilien et Pan-Américain.

Il commence à étudier le Shiatsu et la théorie médicale chinoise en 1989. S’intéressant à l’acupuncture, il commence en 1998 le cours de l’école ABA à Rio, mais délaisse cet enseignement après sa rencontre avec son maître Acácio Suzuki, avec qui il apprend plusieurs styles : teishin, anma, moxa et acupuncture, particulièrement le style de Matsumoto Kiiko. Il complète sa formation au style Hari de maître Kuwahara Koei en 2013, au Brésil ; En 2014 il voyage au Japon pour étudier au Goto College of Oriental Medicine, où il étudie avec de grands noms tels que Okada Akiso, Funamizu Takahiro, Togasaki Masao et Ooasa Yoko parmi d’autres. En 2015 et 2016, il apprend le style Kobayashi en Californie.

A partir de 2011, ses efforts pour créer une discipline mêlant le qigong et l’acupuncture japonaise se trouvent accélérés par son travail auprès des réfugiés des inondations à Teresópolis, lors de la pire catastrophe naturelle de l’histoire de son pays. En réalisant que sa technique, même si encore juste esquissée, donnait des résultats époustouflants, il se consacre à la développer méticuleusement et en 2016 commence à l’enseigner en Europe. Impressionné par la réceptivité et l’intérêt des étudiants pour l’acupuncture japonaise, qui constitue la base de la méthode, il décide d’amener cette pratique en Europe.  En 2017 avec le soutien indispensable de ses élèves, l’association « Thérapie Imagétique France » voit le jour, afin de promouvoir son enseignement ainsi que l’acupuncture et les techniques japonaises en France.

 

Vivant et pratiquant au Brésil, il se rend au Japon au moins deux fois par an pour rencontrer et se perfectionner avec ces grands maîtres.

LES GRANDS MAÎTRES JAPONAIS

KUWAHARA TAKAYUKI KOEI, LAC.

(Boston, EUA)

Séminaire 4

Maître Kuwahara pratique l’acupuncture depuis quarante ans à Boston et au Japon, en utilisant à la fois l’acupuncture japonaise classique et le Qi Gong médical japonais pour soigner ses patients. Après avoir été diplômé de l’Institut Thérapeutique de Tokyo en 1979, il a complété un stage intensif de cinq ans avec Fukushima Kodo, praticien d’immense renom et développeur du système d’acupuncture Toyo Hari, qui fait autorité jusqu’à aujourd’hui. Ayant enseigné pendant 15 ans à l’Association Toyo Hari, Maître Kuwahara enseigne maintenant son style unique d’acupuncture (Hari) qui s’inspire des divers systèmes pratiqués par ses professeurs : Sensei Masamichi Shimada (pour le Kototama), Tetsuo Shiomi, Masakazu Ikeda, Denmei Shudo (pour la thérapie des méridiens), Kunsei Kudo (pour la saignée), Masanori Tanioka (pour le Shonishin, la pédiatrie japonaise) et Masato Nakagawa (pour le Shinkiko / Ki-Gong).

Depuis 1991, il donne des programmes de formation continue dans de nombreuses régions du monde. Il est l’auteur de l’Acupuncture Japonaise Traditionnelle – Fondamentaux de la thérapie des méridiens et de nombreux articles d’acupuncture. Il pratique l’Aikido et le Iaido depuis 45 ans et vit à Watertown (Massachusetts), où il exerce en cabinet privé.

KAZUTO MIYAWAKI

(Osaka, Japon)

Séminaire 5

Miyawaki Sensei (ici avec son épouse) a été apprenti de Tsuneo Yamamoto et Kodo Fukushima avant d’ouvrir sa propre clinique en 1977 dans la préfecture d’Osaka au Japon. Il a été acupuncteur à l’hôpital Shonai de la clinique de la douleur de Toyonaka-shi, à Osaka, de 1973 à 1980, et membre de longue date de l’association Toyo Hari (le système fondé par maître Kodo Fukushima). En 1988, il a reçu le prestigieux prix Kozato de l’Association Toyo Hari.

Miyawaki sensei a publié de nombreux articles de recherche dans diverses revues médicales japonaises et a publié plusieurs ouvrages sur le traitement des vaisseaux extraordinaires et ses expériences cliniques en acupuncture et moxibustion. Il enseigne actuellement à mi-temps au département d’acupuncture à l’Université des sciences médicales de Morinomiya, tout en gérant sa clinique privée à Osaka.

Sa technique personnelle, développée à partir de ses très nombreuses années de pratique, se base sur les canaux extraordinaires, avec une palpation spécifique de l’abdomen et un traitement très doux à l’aide de pastilles métalliques.

JUNKO SHUTO

(Osaka, Japon)

Séminaire 6

Née en 1968, Shuto sensei est la deuxième fille de Tanioka sensei, une autorité de référence dans l’acupuncture infantile au Japon qui, avec plus de 50 ans de pratique, a soigné au moins 300 000 enfants durant sa carrière. Ne pouvant plus voyager, maître Tanioka envoie sa fille pour le représenter et enseigner l’art familial, puisqu’elle a étudié avec lui depuis son plus jeune âge, et pratiqué à ses côtés durant de longues années.

Mère de trois enfants, elle est vice-présidente de la Société de Taishi Shoni-Hari. Après une spécialisation en éducation préscolaire, elle est diplômée de l’Acupuncture College. Elle s’est formée à la clinique de son père au style Shoni-Hari (cabinet familial fondé en 1888) et a ouvert sa propre clinique en 1997. Depuis, elle est acupunctrice en école maternelle et dispense des soins d’acupuncture à domicile aux enfants de tous âges.

Lieu et dates

6 séminaires sur l’année 2018-2019, à Paris :

  • 29-30 septembre 2018
  • 3-4 novembre 2018
  • 8-9 décembre 2018
  • 2-3 février 2019
  • 9-10 mars 2019
  • 11-12 mai 2019

Inscription

Téléchargez les deux documents suivants et faites-les parvenir remplis à l’association.

Contact:

Association TI France
Mail: therapie.imagetique.france@gmail.com
Site: www.ti-france.com