cas clinique (PTI)

  • Alice Korovitch

    Bonjour tout le monde !

    Bon, je passe sur les multiples cas « classiques » de douleurs diverses et variées améliorées par la TI (que ce soit le protocole complet ou la simple stratégie métal-eau) pour vous parler d’un de mes patients, un cas autrement plus complexe 🙂 Pardonnez-moi pour la longueur du texte !

    JM a 68 ans et est un miraculé de la médecine allopathique : à 40 ans, il s’est cassé 3 vertèbres et a été considéré paralysé à vie, sans espoir de récupération quelconque. On devait l’opérer pour lui poser un anus artificiel, mais il a fait repousser l’opération et a travaillé sur lui-même énergétiquement, alors qu’il n’avait AUCUNE expérience d’une quelconque pratique dans ce domaine… De ses propres mots : il tentait mentalement de faire rentrer de la chaleur et de la lumière dans sa colonne vertébrale depuis le sommet du crâne. Au bout de 3 semaines, d’infimes réflexes musculaires des jambes sont constatés, et il évite ainsi l’opération. A force de continuer ce travail, il a au fil des ans récupéré l’usage de ses jambes et réappris à marcher, objectif totalement atteint au bout de 10 ans. Aujourd’hui, il marche comme vous et moi, par contre il ne sait plus courir.
    Voilà pour le tableau du bonhomme.

    JM consulte depuis fin février car il souffre maintenant d’un purpura thrombopénique idiopathique (PTI).
    Contexte : à la suite d’un choc psychologique et affectif très violent en janvier 2017, il a fait une sorte d’attaque de paralysie 3 mois plus tard, d’abord attribuée à un simple calcul rénal. Mais pendant son hospitalisation les tests ont révélé une chute vertigineuse de son taux de plaquettes. Pour info : un taux de plaquettes normal se situe entre 150 000 et 400 000 selon les personnes, mais lui était descendu à 26 000 !!!! En-dessous de 50 000 on court un risque d’hémorragie imprévisible, et en-dessous de 30 000 on est considéré en danger grave. La seule solution de la médecine allopathique est une surveillance très rapprochée et de la cortisone à haute dose pour maintenir le niveau, mais au prix de nombreux effets secondaires indésirables dont l’ostéopénie qui risque de l’empêcher bientôt à nouveau de marcher…
    Malgré sa maladie, JM continue sa vie active, c’est un homme plein d’entrain qui ne se laisse pas abattre et qui supporte avec humour les inconvénients de la cortisone. Cependant, il souhaite s’en sevrer progressivement. Ses médecins ne pouvant pas beaucoup l’aider autrement qu’avec des médicaments ete ses exercices mentaux lui étant d’une aide limitée, il s’est tourné vers moi.

    Comme il habite en Suisse, il vient toutes les 3 semaines à Paris pour 3 jours consécutifs, donc nous faisons 3 séances à 24h d’intervalle à chaque fois. Je travaille exclusivement en TI et aussi un peu teishin et BK. Il sent les moindres mouvements du qi dans son corps et peut tout me décrire, ce qui est très précieux.
    Dès la première série de 3 séances, il sentait une grande différence dans son abdomen usuellement gonflé et bloqué, et a pu commencer un protocole de descente de cortisone avec son médecin. Le taux restait stable. Après la seconde série, ses tests sanguins ont montré une remontée régulière de ses plaquettes jusqu’à 63 000, ce qui lui a permis de diminuer la cortisone encore d’un cran, avec stabilisation des plaquettes à 58 000.
    Nous venons de terminer la 3e série de séances, avec de magnifiques résultats sur son Fukushin (visceroptose et Rate sont toujours extrêmement douloureux). Je n’y ai pensé qu’hier, mais j’ai ajouté la formule détox, et c’est elle qui a véritablement tout chamboulé : son abdomen très dur et très sensible s’est mis à gargouiller sans fin et la peau s’est assouplie. Aujourd’hui, il est reparti avec un Fukushin totalement indolore !

    Nous attendons les prochains résultats sanguins mais il sent que quelque chose s’est modifié en profondeur. Dans un mois, il passera de 2mg à 1mg de cortisone, avec l’optique d’arrêter pour l’été.

    Je vous tiendrai au courant !

    Alice Korovitch

    Les résultats sont tombés : à ce jour 79 000 plaquettes, soit une remontée de 21 000 en un mois et surtout le dépassement du seuil des 60 000 pour la première fois depuis un an !!

    Alice Korovitch

    Nous avons terminé aujourd’hui une nouvelle session de 3 séances.
    Entre-temps, il est descendu à 1mg de cortisone par jour, sans que cela affecte trop son taux de plaquettes, qui reste au-dessus de 60 000. Il a déjà dégonflé, et sans doute perdu du poids.

    Nous sommes bluffés par la réactivité de son corps à la formule détox, qui fait mouche à chaque fois. Son abdomen est devenu quasi normal, gargouille beaucoup pendant les séances, et il ne sent plus du tout sa cicatrice sur la colonne vertébrale, une première depuis des années !!

    Christophe Courcelle

    Wouaaaaaw, épatant … et motivant! Chapeau Alice!

    Daniel Luz

    Excellent, Alice!

    Petite question: est-ce que tu fais du BK en cuivre sur sa cicatrice?

    Alice Korovitch

    Non Daniel, je n’ai jamais travaillé sur son dos. Jusqu’à peu le fukushin était tellement problématique que j’y passais l’essentiel de mes séances. Maintenant que c’est mieux, je travaille beaucoup les points de Sawada qui lui font énormément de bien et dont il sent l’influence directe sur son dos.

    Nathalie Crozier

    Daniel et tous !!!

    Par rapport au BK et le choix entre cuivre et argent, j’ai beaucoup de mal.
    Tu utilises le BK cuivre en dispersion pour une cicatrice ?
    Et pour des douleurs de type névralgie faciale ?

    Daniel Luz

    Salut Nath!

    J’ai trouvé que la BK cuivre est très refraichissante. Donc, s’il y a de la chaleur, rougeur, gonflement: BK cuivre. Mais j’ai développé une technique de mobilization des fascias qui paraît donner le meilleur effet… cependant, il faut apprendre personnellement, c’est dur a décrire.

    Nevralgie faciale, c’est le daiteishin (le « méga-teishin ») en cuivre. J’ai carrément guérit ma belle-mère d’une nevralgie qui durait depuis 3 semaines avec moins de 10 min de traitement avec ça (sans TI!). C’est vraiment formidable. J’essaierai d’ammener quelques-uns en France, en septembre.

    Jacqueline Oulevay

    Merci Alice pour ce témoignage fantastique du rétablissement de cet homme condamné tout comme mon frère l’est actuellement par la médecine allopathique (fracture C6-C7)…

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.