Résolution de l'image

  • Alice Korovitch

    Bonsoir tout le monde !

    Il est souvent question de résolution d’image en TI. Parfois, nos traitements fonctionnent moyennement non pas parce que la stratégie est mauvaise, mais parce que la résolution de l’image est faible et embourbe un peu notre Yi, donc notre Qi.

    La connaissance de l’emplacement d’un point d’acupuncture est fondamentale. Mais cette connaissance implique, à mon sens, plusieurs choses dont il faut être conscient :
    Avoir lu le descriptif, donc savoir à côté de quelle structure et à quelle distance de telle autre structure se trouve le point en question.
    Avoir vu le point, non seulement en image mais surtout en vrai, sur un humain vivant.
    Avoir touché le point, l’avoir senti sous ses doigts, connaître la sensation que procure sa palpation.

    Il n’est pas nécessaire de toucher le point d’un patient avant de le travailler en TI mais avoir cette connaissance sensorielle digitale emmagasinée dans notre mémoire permet une nette amélioration de l’image qui nous sert lors d’un traitement de TI, surtout à distance ! Le Qi étant de la matière, notre travail est hautement tactile – même si on a parfois l’impression de faire des gestes dans le vide comme des imbéciles 🙂

    Je pense que cette information peut aider les non-acupuncteurs à mieux appréhender les points. La connaissance théorique ne fait pas tout, il faut avoir touché/palpé afin d’imprimer.
    Qu’en pensez-vous ?

    Catherine Hermenjat

    Merci Alice pour ces informations vraiment intéressantes. Pour l’instant, je travailles les points sur moi. Je les sens bien au toucher. Le point fait mal en général !!! J’ai toujours besoin de l’atlas. C’est ma bouée de sauvetage !!! Ce n’est pas évident d’apprendre tout ça, seule, dans son coin.
    Petit à petit, ça viendra ! Donc, si j’ai bien compris, l’image concerne la situation du point sur le méridien et bien sûr sur la personne concernée et avec le ressenti du point activé. Si tout cela est clair dans ma tête, la guérison à distance avec le QI orienté sur le ou les points concernés, sera en principe plus efficace. C’est bien ça ?!!!

    Qu’est-ce que tu entends par structure ? Parles-tu d’anatomie ?

    Malgré mon peu d’expérience, je n’ai pas l’impression de faire des gestes dans le vide. Je sens bien l’énergie. Par contre, comme tu l’écris bien, si l’image du point n’est pas juste, il est difficile d’orienter le QI au bon endroit.

    Merci beaucoup Alice pour toutes ces précisions,
    belle soirée,

    Catherine

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.