Formation en Teishindo – Saint-Loubouer – avril 2023

Home Formation en Teishindo – Saint-Loubouer – avril 2023

Lieu et dates

Formation 2023 dans les Landes  :

 

  • DATE : Samedi 22 et dimanche 23 avril 2023

 

  • LIEU : La Source, 40320 Saint-Loubouer

 

Inscription

Téléchargez le ou les documents suivants et faites-les parvenir remplis à l’association.

Contact:

Association TI France
Mail: therapie.imagetique.france@gmail.com
Site: www.ti-france.com

TEISHINDO

 

TEISHINDO : signifie en japonais « la voie des Teishin ».

Les Teishin sont des outils métalliques typiques de la pratique japonaise de l’acupuncture. Ce terme représente à l’origine un outil spécifique, puis la signification s’est élargie pour inclure les autres (ici Teishin, Butteru Naifu, Mégashin, Kinken)

 

Présentation

Le Teishindo est une nouvelle forme de traitement utilisant les propriétés que possèdent les métaux pour changer les configurations de l’ordre vital humain, rétablissant ainsi la santé.

Il produit des effets thérapeutiques remarquables en très peu de temps,

Ces effets sont interprétés dans le contexte de la pensée médicale chinoise, par exemple :

• Le cuivre « disperse la chaleur »
• Le laiton « disperse les stagnations »
• L’argent « nourrit le yin »
• L’aluminium « tonifie le yang »

 

C’est donc une nouvelle forme de « médecine traditionnelle chinoise », ne déviant aucunement de ses repères théoriques ; en revanche, elle est beaucoup plus simple à apprendre et à pratiquer par rapport à l’acupuncture ou la phytothérapie chinoise.

Elle s’insère ainsi idéalement et très facilement dans tous types de métiers et pratiques corporelles.

 

 

 

Les avantages de cette technique :

 

Pour les acupuncteurs : elle peut se combiner à n’importe quel style d’acupuncture ; il suffit de faire le protocole suggéré puis appliquer les aiguilles (si toujours nécessaire)

Pour les non-acupuncteurs, elle peut se combiner à n’importe quel style de thérapie manuelle, comme la kinésithérapie, la thérapie cranio-sacrée, l’ostéopathie, le shiatsu, l’anma etc, comme complément de traitement local sur les zones atteintes. S’il reste une douleur, l’application des métaux aidera à éliminer le problème !

L’application du protocole complet n’excède pas 25 minutes ; l’usage en tant que complément de traitement local donne souvent des résultats épatants en 3 minutes ou moins

Les patients aiment beaucoup les techniques de manipulation des outils, qui s’apparentent au massage et sont souvent agréables à recevoir, notamment lorsque les outils sont chauds !

 

Les particularités de cette technique :

 

• Le protocole Teishindo, issu de la médecine chinoise, travaille avant toute chose sur l’entretien de la normalité vitale ; puis, en second lieu, s’occupe des déviations, selon le principe « d’abord renforcer la santé, puis combattre la maladie ».

• Il se montre également efficace en tant que soin préventif, pour se garder en santé.

Il traite avec une efficacité toute particulière les douleurs des traumatismes et chocs, les contractures musculaires, les éruptions cutanées douloureuses et les problèmes articulaires.

A qui s’adresse cette formation ?

 

  •  Cette formation peut être suivie par toute personne s’intéressant et travaillant dans le domaine de la santé. Elle sera particulièrement appréciée des acupuncteurs bien sûr, mais aussi des kinésithérapeutes, ostéopathes, masseurs, et autres praticiens manuels de santé et bien-être.

 

  • Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir des connaissances en médecine chinoise, même si c’est un atout. Les notions de Qi, Yin Yang et 5 éléments seront abordées, et les trajets des méridiens ainsi que plusieurs catégories de points d’acupuncture seront discutées. Les néophytes pourront être guidés vers des documents et lectures appropriées à l’étude de ces sujets.

 

Le but de cette formation :

 

• Faire découvrir les propriétés des métaux sur la santé, selon la vision chinoise
• Fournir, en un séminaire, un outil thérapeutique complet reposant sur des piliers théoriques très solides, applicable dès le lendemain, qui enrichira toute pratique préexistante
• Encourager et soutenir le principe fondamental d’entretien et d’accompagnement de la santé

 

 

Les outils de cette formation :

 

Il existe une multitude d’outils différents en acupuncture japonaise. Pratiquement chaque grand maître a le sien propre, parfois même inventé par lui pour sa pratique spécifique.

Tous les utiliser serait fastidieux, trop long, trop cher, et souvent redondant. Nous avons choisi de nous concentrer sur un petit panel assez complet qui permet de faire face à toutes les situations.

 

Les divers outils de cette formation sont fascinants et leurs techniques de manipulation représentent toute une voie de réalisation :

Les teishin (aiguilles avec une extrémité pointue et une autre arrondie) nécessitent des techniques issues des écoles japonaises d’acupuncture sans insertion, comme les percussions pour tonifier et disperser certaines zones, et les techniques de stimulation des points d’acupuncture, par simple contact avec la peau.

Les mégashin (cylindres épais) apportent un effet plus puissant en raison de leur grande masse métallique ; ils sont utilisés sur les points d’acupuncture ou des zones musculaires, pour frotter, masser en profondeur, tenir les fascias et vibrer pour les libérer, et pour traiter par fréquence percussive selon les principes de maître Manaka.

Les Butteru Naifu (spatules en forme de couteau à beurre) sont principalement utilisés pour la stimulation des méridiens et de zones plus ciblées, dans des mouvements de drainage léger particulièrement agréables pour le patient.

Les Kinken (en forme de galets) sont des outils conçus pour s’adapter à la paume de la main, permettant ainsi l’exécution des différentes techniques de tenir/vibrer, secouer et parcourir les canaux. Aussi très puissants grâce à leur grande masse métallique.

 

 

Le formateur :

 

Daniel Luz a commencé ses études de qigong et taiji quan en 1982. Il n’a jamais quitté la pratique depuis 40 ans, ayant gagné plusieurs prix dans des compétitions de démonstration en taiji, épée et tuishou tels que champion de l’État de Rio, Brésilien et Pan-Américain.

Il commence à étudier le Shiatsu et la théorie médicale chinoise en 1989. S’intéressant à l’acupuncture, il commence en 1998 une école à Rio, mais délaisse cet enseignement après sa rencontre avec son maître Acácio Suzuki, avec qui il apprend plusieurs styles japonais : teishin, anma, moxa et acupuncture, particulièrement le style de Matsumoto Kiiko. Il complète sa formation au style Hari de maître Kuwahara Koei en 2013, au Brésil ; en 2014 il voyage au Japon pour étudier au Goto College of Oriental Medicine. En 2015 et 2016, il apprend le style Kobayashi en Californie.

A partir de 2011, ses efforts pour créer une discipline mêlant le qigong et acupuncture japonaise se trouvent accélérés par son travail auprès des réfugiés des inondations à Teresópolis, lors de la pire catastrophe naturelle de l’histoire de son pays. En réalisant que sa technique, même si encore juste esquissée, donnait des résultats époustouflants, il se consacre à la développer méticuleusement et en 2016 commence à l’enseigner en Europe.

Parallèlement à cela, il investigue avec enthousiasme le vaste champ de l’application des métaux, encore peu étudiés selon la vision traditionnelle chinoise – sauf par Jeffrey Yuen – et développe peu à peu ses propres outils, issus de son expérience quotidienne en cabinet. Se rendant compte que cela pourrait constituer une pratique thérapeutique à part entière, il décide de la baptiser Teishindo et de l’enseigner.

Il vit à Joao Pessoa avec sa femme et leurs deux enfants, et y mène une activité clinique régulière.

Il parle couramment le français.

 

 

 

Le Lieu :

 

Nous aurons la grande chance d’être accueillis dans un lieu paradisiaque, chez une des plus anciennes élèves de l’association TI France.

 

 

Caché dans les Landes, LA SOURCE porte bien son nom et vous transportera par son charme. Maison de pierre, piscine, jolie salle de pratique.

Tous les éléments sont conjugués pour passer un merveilleux séminaire !